Technologies D-BOX Inc. (TSX : DBO), un chef de file mondial de l’industrie du divertissement haptique et immersif, a annoncé aujourd’hui les résultats de son deuxième trimestre clos le 30 septembre 2020. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

Partager

FAITS SAILLANTS FINANCIERS

Faits saillants du deuxième trimestre clos le 30 septembre 2020
  • La trésorerie et les équivalents de trésorerie étaient de 5,0 millions de dollars au 30 septembre 2020 comparativement à 4,1 millions de dollars au 31 mars 2020. Durant cette période, les flux de trésorerie liés aux éléments de fonds de roulement ont généré 2,6 millions de dollars, la marge de crédit a diminué de 1,0 million de dollars et la dette à long terme a augmenté de 2,0 millions de dollars.
  • Les revenus totaux ont diminué à 2,9 millions de dollars comparativement à 6,3 millions de dollars à la même période de l’exercice précédent en raison des incidences négatives de la pandémie de la COVID-19.
  • La perte nette est demeurée constante à 0,9 million de dollars comparé à la même période l’année dernière.
  • Le BAIIA ajusté* a diminué à une perte de 0,6 million de dollar comparativement à un BAIIA ajusté* de 0,1 million de dollar à la même période de l’exercice précédent.
Faits saillants de la période de six mois clos le 30 septembre 2020
  • Les revenus ont atteint 5,1 millions de dollars, comparativement à 13,9 millions de dollars l’exercice précédent dû à l’impact négatif causé par la pandémie de la COVID-19.
  • La perte nette a atteint 1,9 million de dollars comparativement à une perte nette de 1,5 million de dollars l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté* a diminué à une perte de 0,7 million de dollars pour 2020 comparativement à un BAIIA ajusté* de 0,3 million de dollars l’exercice précédent.

Les résultats de ce trimestre ont continué à être affectés par la pandémie mondiale de la COVID-19, mais la réouverture des salles de cinémas a contribué à l’augmentation des redevances par rapport au premier trimestre. Bien que nous ne connaissions pas l’impact futur de la COVID-19 sur nos activités, ni le moment où nos activités reviendront pleinement à la normale, nous nous attendons à ce que COVID-19 continue à avoir un impact sur les résultats au cours des prochains trimestres, en particulier dans le secteur du divertissement commercial où certains sites ont dû fermer temporairement.

« Nous sommes heureux des progrès accomplis par D-BOX sur de multiples fronts au cours des derniers mois. Assurer un bilan sain a toujours été une priorité absolue et nous sommes fiers d’avoir pu gérer nos dépenses et obtenir un financement supplémentaire pour maintenir une position de trésorerie plus importante qu’au début de la pandémie de la COVID-19. Avec l’attente d’une reprise progressive des revenus récurrents du marché du cinéma au cours des prochains mois et la contribution future des revenus du divertissement à domicile, nous sommes prudents mais optimistes et pensons que le pire impact de la situation est derrière nous, » a mentionné M. Sébastien Mailhot, président et chef de la direction de D-BOX.

« Notre système de divertissement haptique et immersif à domicile tant attendu est maintenant prêt! »

Sébastien Mailhot, président et chef de la direction

« La reprise des activités de ce trimestre est encourageante, avec une croissance des revenus totaux de 31 % entre le premier et le deuxième trimestre. Les segments de la simulation et de la formation ont connu une croissance séquentielle de 44 % et de 17 % par rapport à la même période de l’année dernière, en grande partie grâce à la pénétration croissante de la simulation à domicile et à la proposition de valeur attrayante de notre offre de simulation et de formation. Avec l’endossement récent de la FIA, nous nous attendons à une croissance séquentielle continue », a déclaré M. Mailhot.

« Notre système de divertissement haptique et immersif à domicile tant attendu est maintenant prêt ! Nous sommes fiers de lancer, en partenariat avec Jaymar, un siège de relaxation pour le divertissement à domicile qui intégrera la technologie haptique de D-BOX. Il s’agit d’une étape importante compte tenu de l’ampleur du marché ; les consommateurs américains ont dépensé plus de 25 milliards de dollars en 2019, soit une hausse de 8,4 % par année, en services de diffusion en continu de divertissement à domicile, en vidéo sur demande et en achats de titres électroniques. En tirant profit de la marque D-BOX et de son leadership dans le marché de l’haptique, D-BOX a une occasion unique d’améliorer l’expérience des consommateurs en leur offrant une expérience authentique à domicile. Les consommateurs pourront profiter de plus de 2 000 titres et d’un contenu grandissant, incluant des films, des séries télévisées, de la musique, des jeux vidéo et un mode détente lors du lancement. Au fil du temps, D-BOX ajoutera de nouvelles catégories et offrira de nouveaux contenus. Les mouvements, les vibrations et les textures feront vivre aux amateurs de divertissement leur balade préférée dans un parc d’attractions ou leur donneront l’impression de flotter sur la lune ou de sentir les battements d’un concert en direct.  Les possibilités sont infinies », a affirmé M. Mailhot. 

D’autre part, D-BOX annonce la nomination de Mme Ève Laurier au conseil d’administration de la société à compter d’aujourd’hui. Mme Laurier apporte plus de 20 ans d’expérience en communication et en stratégie marketing. Elle est actuellement directrice générale de la firme de communication Edelman Montréal et est également membre de l’équipe de direction d’Edelman Canada, une firme de relations publiques d’envergure mondiale. Avant de rejoindre Edelman, Mme Laurier a travaillé pour Richter, un cabinet conseil comptable et financier, où elle a occupé le poste de vice-présidente des relations stratégiques. En 2020, elle a reçu le prix Révélation de l’Association québécoise des femmes en finance, ainsi qu’une place de finaliste aux Mercuriades pour le prix Femmes d’exception. Mme Laurier est titulaire d’un Executive MBA de l’Université McGill et de HEC Montréal. Elle siège également au conseil d’administration de la Fondation Marie-Vincent (2017) et de l’Orchestre Métropolitain (2017). « Nous souhaitons la bienvenue à Mme Laurier au sein du conseil d’administration de D-BOX. Sa nomination arrive à point nommé, juste au moment où nous sommes sur le point de lancer notre stratégie de divertissement à domicile. Ses solides références en communication et en marketing ainsi que son vaste réseau d’affaires seront un atout important pour maximiser la notoriété de D-BOX », a déclaré M. Denis Chamberland. 

FAITS SAILLANTS OPÉRATIONNELS
  • D-BOX et Jaymar, un important fabricant de meubles au Canada, se sont associés pour offrir aux consommateurs un siège de relaxation qui intègre la technologie haptique D-BOX, offrant ainsi aux amateurs de séries, de films et de jeux vidéo des expériences immersives et haptiques.
  • Dans le cadre de sa stratégie de jeu, D-BOX a confirmé le codage d’une gamme de franchises de jeux vidéo tels que le dernier Assassin’s Creed Valhalla d’Ubisoft, le Flight Simulator de Microsoft et le Project CARS 3 de Slightly Mad Studios.
  • La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), l’organe directeur du sport automobile et de la mobilité, a annoncé l’endossement exclusif des produits D-BOX. Le système de mouvements D-BOX permet aux conducteurs de sentir un simulateur incroyablement puissant et fiable qui répond précisément à toute situation de jeu. L’expérience comporte des rétroactions subtiles basées sur les variations de la chaussée, la physique du véhicule, l’accélération, la décélération, le freinage, les virages, la rétroaction de la suspension, la traction, les conditions météorologiques et la vitesse.
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

L’information financière inhérente au deuxième trimestre clos le 30 septembre 2020 devrait être lue conjointement avec les états financiers consolidés intérimaires, résumés et non audités de la Société et le Rapport de Gestion de l’entreprise en date du 11 novembre 2020. Ces documents peuvent être consultés au www.sedar.com.

 RAPPROCHEMENT DU BAIIA AJUSTÉ* À LA PERTE NETTE

Le BAIIA ajusté* fournit de l’information utile et complémentaire, permettant notamment d’évaluer la rentabilité et la capacité de la Société à générer des flux de trésorerie avec les activités d’exploitation. Il inclut le bénéfice net (la perte nette) et exclut ce qui suit : l’amortissement, les frais financiers nets des revenus d’intérêts, les impôts sur le résultat, les dépréciations d’actifs, les charges au titre des paiements fondés sur les actions, le gain ou la perte de change et les frais de restructuration non récurrents.

Le tableau suivant explique le rapprochement du BAIIA ajusté à la perte nette :

À PROPOS DE D-BOX

D-BOX redéfinit et crée des expériences de divertissement réalistes, immersives et haptiques en fournissant une rétroaction à l’ensemble du corps et en stimulant l’imagination par le mouvement. L’haptique permet essentiellement de ressentir des sensations qui seraient perçues si le corps interagissait directement avec des objets physiques. Cette expertise explique pourquoi D-BOX a collaboré avec les meilleures entreprises du monde pour raconter des histoires captivantes. Qu’il s’agisse de films, de jeux vidéo, d’applications de réalité virtuelle, de divertissement thématique ou de simulateurs professionnels, la mission de D-BOX est de faire vivre et vibrer le monde comme jamais.

Technologies D-BOX inc. (TSX : DBO) a son siège social situé à Montréal, au Canada, et possède des bureaux à Los Angeles, aux États-Unis et à Beijing, en Chine. d-box.com.

MISE EN GARDE QUANT AUX ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs peuvent notamment inclure des énoncés au sujet de la Société, de ses projets, ses activités, ses objectifs, ses opérations, sa stratégie, ses résultats financiers et de sa situation ou des hypothèses sous-jacentes à ceux-ci. Dans présent communiqué de presse, les expressions telles que « pouvoir », « probable », « croire », « prévoir », « s’attendre », « avoir l’intention », « planifier », « estimer » et des expressions similaires, leur mode conditionnel ou futur, et leur forme négative, servent à désigner des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie d’un rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ce rendement futur se matérialisera ni comment ou à quel moment il pourra se matérialiser. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles et/ou sur les croyances de bonne foi de la direction à l’égard d’événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société.

Ces risques, incertitudes et hypothèses comprennent notamment ceux qui sont exposés à la rubrique « Facteurs de risques » de la notice annuelle de la Société pour l’exercice clos le 31 mars 2020, dont une copie est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement de ceux que laissent entrevoir les énoncés prospectifs. La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ni de réviser les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse pour tenir compte de renseignements nouveaux, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf si les lois applicables l’y obligent.

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

David Montpetit
Chef des finances – D-BOX
450-442-3003 ext.296
dmontpetit@d-box.com

Steve Li
Vice-Président relation avec les investisseurs et stratégies d’affaires – D-BOX
450-442-3003, poste 403
sli@d-box.com