L’addition du mouvement est une valeur ajoutée pour la formation et le recrutement dans l’armée, puisqu’elle donne aux pilotes et futures recrues un aperçu plus réaliste des conditions de vol. De plus, en participant à ce type d’expériences réalistes et totalement immersives, les candidats seront plus enthousiastes et réceptifs à s’enrôler.

Partager

Première intégration de mouvement avec ds.tools

D-BOX Technologies a récemment fait équipe avec ds.tools, développeur d’outils d’intégration de simulation distribuée, dans la réussite d’une première intégration en HLA/DIS avec la technologie de mouvement en simulateur de vol. Ceci permet une réduction considérable du temps d’intégration pour la formation multiplateforme et ouvre de nouvelles possibilités d’apprentissage et de simulation ; et ce, à distance, élément indispensable dans le contexte actuel. « L’ajout d’une plate-forme de mouvement à une simulation HLA ou DIS existante amène de toutes nouvelles opportunités en ajoutant un niveau supplémentaire de réalisme », déclare Jean-Philippe Lebel, PDG de ds.tools

Testée avec succès sur plusieurs simulateurs avec X-Plane 11, l’expérience a démontré qu’il est possible de simuler plusieurs entités en parallèle via DIS et que la plate-forme de mouvement D-BOX recréera automatiquement les mouvements de l’entité choisie.

En recréant son expérience unique et précise tout en fonctionnant sur les protocoles HLA/DIS, cette intégration devrait permettre à un grand nombre de participants d’utiliser des simulateurs basés sur le système de mouvement de D-BOX pendant un exercice spécifique.

Réduction des coûts, du temps d’intégration et du mal des transports

En plus d’ajouter de la valeur à la formation, l’intégration HLA/DIS est un moyen efficace de réduire le coût de l’augmentation du nombre de simulateurs avec mouvement inclus dans les Serious Games. Cela indique également qu’une réduction significative du temps d’intégration pour la formation multiplateforme à distance est envisageable. « D-BOX est pleinement conscient que le recrutement et la formation des militaires évoluent, c’est pourquoi nous tenons à garder les yeux rivés sur des solutions innovantes qui répondent aux futurs besoins du marché », déclare Yannick Gemme, Vice-président, Ventes pour D-BOX.

De plus, la formation sur les simulateurs à mouvement d’haute-fidélité et à taille réduite de D-BOX élimine presque le facteur de mal des transports (motions sickness) et l’apprentissage négatif causée par rétroaction haptique irrégulière des simulateurs statiques.

Ce partenariat innovateur est un autre exemple de la contribution du savoir-faire canadien au domaine militaire.