English
Sur la piste🏎️

Cinq choses à considérer pour l’achat de votre première plateforme de simulation de course

22 octobre 2021

Prendre la décision d’investir dans votre propre plateforme de simulation de course peut être à la fois très excitant et extrêmement stressant. Non seulement il s’agit généralement d’une entreprise coûteuse, mais il y a tellement d’options et d’ajouts parmi lesquels choisir – vous pouvez l’acheter entièrement assemblée, la construire vous-même, ajouter des caractéristiques spéciales ou opter pour les composantes de base, etc.


Pour faciliter le processus, nous avons dressé une liste des cinq principales choses à retenir avant de vous lancer dans l’achat de votre propre plateforme.

1. Tenez compte du budget et de l’espace consacrés à votre plateforme de simulation de course

La toute première chose que vous devez décider lorsque vous investissez dans votre propre plateforme est quelque chose que beaucoup de gens négligent probablement : vous devez savoir où vous allez la mettre!

Que vous viviez dans un studio ou dans une grande maison, vous pouvez trouver une plateforme adaptée à votre espace de vie, mais il est préférable d’en tenir compte dans votre décision avant de l’acheter.

Si vous avez un partenaire ou si vous vivez avec des colocataires, c’est préférable de s’entendre avec eux sur son emplacement. Il y a de fortes chances que votre plateforme soit lourde et difficile à déplacer une fois qu’elle sera installée, alors pensez à la placer à un endroit où tout le monde est d’accord pour qu’elle reste longtemps!

De même, si vous avez de jeunes enfants, il peut être judicieux de conserver votre plateforme dans une pièce qui peut être fermée à clé afin d’éviter qu’ils ne jouent avec sans surveillance, car, soyons clairs, cette technologie coûte cher, alors mieux vaut prévenir que guérir!

Si vous voulez une plateforme qui intègre le mouvement et le retour haptique, vous devez garder à l’esprit que certains appareils de simulation peuvent être assez bruyants. Cela pourrait influencer l’endroit où vous voulez le placer, ou carrément votre décision d’incorporer le mouvement (si vous avez des voisins en dessous de vous, ce n’est peut-être pas une bonne idée – bien que la technologie haptique de D-BOX soit parmi les plus silencieuses sur le marché et qu’elle puisse être personnalisée pour supprimer les vibrations, ce qui en fait une option idéale).

Une fois que votre décision est prise relativement à l’emplacement, l’étape suivante consiste à en prendre les mesures exactes. Les diverses composantes de votre plateforme seront disponibles dans des tailles différentes, et la meilleure façon de savoir si les pièces que vous désirez pourront être installées est de connaître exactement l’espace dont vous disposez. Vous ne voulez pas non plus que la plateforme entre de justesse et soit aussi serrée qu’un morceau de casse-tête, alors assurez-vous de prévoir une certaine marge de manœuvre autour d’elle.

Une fois que vous avez bien pris vos mesures, l’étape suivante est sans doute la décision la plus importante et la plus difficile de tout le processus : déterminer le montant que vous êtes prêt à investir dans votre plateforme. Chaque étape du projet sera dictée par le budget, il est donc important d’être réaliste tout en gardant la tête froide – autrement, le coût pourrait gonfler jusqu’à vous faire perdre le contrôle de vos finances personnelles. Vous pouvez vous procurer une excellente plateforme avec toutes les composantes nécessaires sans pour autant vous lancer dans de folles dépenses, alors établissez un budget et respectez-le!

2. Déterminez les caractéristiques de simulation de course les plus importantes pour vous

Une fois que vous avez établi votre budget, l’étape suivante consiste à déterminer les caractéristiques d’une plateforme de simulation de course que vous considérez comme nécessaires, souhaitables ou à éviter.

Par exemple, si vous comptez utiliser la plateforme pour vous entraîner pour la conduite réelle, tous les petits détails auront plus d’importance : l’espace entre les pédales, la taille du volant et le style du siège peuvent tous être conçus pour refléter la voiture que vous conduisez sur une piste ou une scène réelle! Dans ce cas, on pourrait considérer ces détails comme « nécessaires ».

Si vous n’investissez pas dans une plateforme de simulation de course pour l’utiliser comme outil d’entraînement, ces caractéristiques peuvent n’être que « souhaitables ». Vous n’avez pas absolument besoin que votre plateforme reflète la voiture de vos rêves, mais ce serait tout de même plaisant.

Si vous utilisez la plateforme comme outil d’entraînement, il est préférable d’allouer une plus grande partie de votre budget à ce type de détails. Par contre, si vous l’utilisez uniquement pour le plaisir, vous n’avez pas besoin de dépenser davantage pour faire fabriquer ces pièces sur mesure. En tenant compte de votre budget, vous pouvez simplement opter pour des caractéristiques qui vous intéressent davantage et qui peuvent avoir plus d’impact sur votre performance.

Une fois que vous avez déterminé ce qui est nécessaire par rapport à ce qui est souhaitable, prenez bien le temps de parler avec des experts, afin de choisir les composantes qui répondent le mieux à vos exigences en matière de dimensions et de coût. Assurez-vous d’établir un budget approprié en fonction du « nécessaire » et du « souhaitable » – car, si vous avez besoin d’un châssis, d’un levier de vitesse, d’un volant, de pédales, d’un empattement, etc. spécifiques et de qualité supérieure, cela peut vite devenir coûteux!

Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur ce à quoi ressemble une installation de qualité professionnelle, regardez cette vidéo du pilote de NASCAR Anthony Alfredo, qui décrit les composantes de sa plateforme de simulation de course.

Triple monitor mount 19 inches

3. Réfléchissez au type d’expérience de jeu désirée et aux futures mises à niveau, et faites votre premier achat!

Une fois que vous avez déterminé votre budget, l’emplacement de votre plateforme et ses caractéristiques les plus importantes, il est temps de prendre une autre décision qui aura une incidence sur chaque simulation de course : le choix entre un PC et une console.

Bien que les deux soient intéressants et qu’ils aient tous deux leurs avantages et leurs inconvénients, la décision se résume essentiellement aux jeux auxquels vous vous voyez jouer à long terme. Une fois ce choix effectué, renseignez-vous sur la disponibilité des jeux et sur leur popularité sur PC par rapport aux différentes consoles. Cela vous aidera à choisir l’option qui vous convient le mieux.

Sachez toutefois que, quelle que soit l’option retenue, ce choix aura un effet boule de neige sur les multiples décisions que vous devrez prendre par la suite. Par exemple, si vous optez pour une plateforme avec PC, vous devrez déterminer quelles sont les meilleures spécifications, la meilleure mémoire vive et les meilleures cartes graphiques pour vos besoins, puis décider si vous voulez construire votre propre PC ou acheter un modèle existant qui répond à vos exigences. (Remarque : Si vous optez pour un PC, il est préférable de commencer par des composantes de haute qualité. Autrement, il sera difficile de vendre des composantes de PC de jeu usagées si vous décidez de les mettre à niveau ultérieurement.)

Cela dit, si les consoles sont pratiques et faciles à utiliser, les PC offrent davantage de possibilités de personnalisation et de mise à niveau. De plus, les jeux produits pour PC sont souvent associés à de plus gros noms, ce qui explique pourquoi ils sont plus populaires auprès de toutes sortes d’utilisateurs de plateforme de simulation de course.

La prochaine chose à considérer concerne les futures mises à niveau. Même s’il est possible de passer de la console au PC (ou vice versa), il est préférable d’acheter du matériel et des logiciels compatibles avec les deux systèmes pour éviter de dépenser trop d’argent à la longue. Toutefois, si vous êtes certain de ne pas vouloir changer de système à l’avenir, vous n’avez pas besoin d’acheter de l’équipement (potentiellement plus cher) compatible avec les deux.

Une fois que vous avez réfléchi à l’expérience de jeu que vous souhaitez et aux éventuelles mises à niveau, le temps est probablement venu de passer à l’étape de l’achat! Parmi les premières composantes à acheter, il y a le volant et les pédales, dont le choix se doit d’être éclairé en fonction de vos désirs, comme pour toute autre partie de votre plateforme. Il existe des volants à courroie d’entraînement classiques et bon marché et d’autres à entraînement direct haut de gamme, tout comme il existe des options de pédales économiques avec ressorts et des options plus évoluées qui offrent une résistance haptique. Décidez de ce qui vous convient le mieux et profitez de l’instant présent!

4. Investissez dans vos repères visuels

Si le retour haptique et les pédales haut de gamme peuvent vous aider à passer au niveau supérieur, il ne faudrait toutefois pas négliger l’une des composantes les plus essentielles de votre plateforme : les moniteurs.

Les moniteurs de votre plateforme vous permettent de voir tout ce qui se passe durant la course : l’environnement, les autres conducteurs, les détails de votre voiture, etc. Ce sont les seuls repères visuels dont vous disposez, d’où l’importance d’investir dans des moniteurs de haute qualité!

Même si vous pouvez techniquement vous en sortir avec une configuration à un seul moniteur, votre sensation d’immersion dans la course ne sera pas aussi intense et vous serez moins conscient de votre environnement, ce qui risque de vous faire prendre du retard et de vous empêcher de réaliser votre plein potentiel. C’est pourquoi, lorsque vous vous demandez quels moniteurs acheter, vous devriez envisager d’en acheter plusieurs de haute qualité, ou bien un seul écran large.

En disposant d’un grand écran ou de trois moniteurs de bonne taille, dotés d’une excellente résolution et de superbes couleurs, vous êtes sûr de capter tous les repères visuels dont vous avez besoin pour analyser la course et arriver en tête.

 

5. Pensez au mouvement – et si vous décidez de l’intégrer, recherchez le châssis et les actionneurs appropriés

Si vous avez dressé la liste des caractéristiques « nécessaires » de votre plateforme et que le retour haptique y figure, vous devez aller plus loin et vous assurer que vous achetez le châssis et les actionneurs appropriés pour cette technologie. Tous les retours haptiques ne sont pas égaux, et il en va de même pour les châssis et les actionneurs.

Pour commencer, vous pouvez regarder cette vidéo réalisée par Sim Seats qui explique ce qu’il faut rechercher lors de l’intégration d’un retour haptique sur une plateforme de simulation de course.

En fait, si vous avez décidé d’ajouter un retour haptique à votre plateforme, vous aurez besoin d’un châssis sur lequel les actionneurs peuvent être serrés – ce qui augmente le mouvement et le retour ressenti. Vous voudrez également que votre châssis soit rigide afin de transmettre correctement toutes les informations que les actionneurs envoient au conducteur!

Si vous décidez d’intégrer un retour haptique pour vous aider à vous entraîner en vue d’une course réelle, vous devez également considérer qu’il doit être aussi réaliste que possible. Actuellement, le système haptique de D-BOX est le seul à être certifié par la FIA, ce qui signifie qu’il a été soumis à des tests approfondis par les ingénieurs de la FIA, qui ont déterminé qu’il s’agissait du système haptique le plus réaliste sur le marché.

L’ajout d’un retour haptique à une plateforme de simulation de course est une étape importante qui peut être tout aussi déroutante que la construction de votre propre plateforme à partir de rien. Si vous êtes submergé par toute l’information que vous trouvez en ligne et que vous souhaitez en savoir plus avant de prendre une décision, n’hésitez pas à consulter notre précédent blogue sur les trois grands mythes sur l’haptique dans la simulation de course.

Préparez-vous avant d’acheter

Pour un utilisateur de plateforme de simulation de course, il y a peu de choses plus excitantes que de décider d’investir dans sa propre installation pour la première fois. Vous êtes motivé, prêt à passer au niveau supérieur et enthousiaste à l’idée de pouvoir jouer chez vous! Cependant, lorsque vous vous rendez compte que vous n’avez aucune idée par où commencer, ce sentiment d’excitation peut rapidement se transformer en anxiété.

Bien que cela puisse parfois être accablant, il n’y a pas lieu de paniquer – il suffit de commencer par ces cinq étapes et vous serez sur la bonne voie pour vous lancer dans la course.

Vous aimeriez